Les conseils pour optimiser un rendement locatif

Les conseils pour optimiser un rendement locatif

Mettre en location ses biens immobiliers peut paraître à première vue intéressant. Il y a cependant des risques que vous prenez. Si vous ne vous préparez pas bien au départ, vous courrez droit dans l’échec et vous serez contraint de revendre à perte. Tout ceci peut être évité, suivez ces conseils, ce seront vos meilleurs atouts.

Les formalités et les banques ; faites attention

Quand il sera temps de remplir votre déclaration d’impôts, vous serez confronté à deux choix. Soit, vous décidez pour une déclaration au micro foncier, soit pour une déclaration au réel. Avec elle un abattement forfaitaire sur vos dépenses, effectuer une déclaration au micro-foncier vous passera de longs calculs. Cette alternative n’est pas souvent le meilleur choix. Elle engendre beaucoup de dépenses, surtout les premières années. Les charges liées à vos investissements devraient être en dessous des 30% du montant des loyers sinon, vous n’obtiendrez pas grand-chose en revenu. Face à cela, mieux vaut déclarer au réel, car cette dernière va vous offrir l’avantage de créer un déficit foncier. Vous devez renégocier de temps à autres vos prêts immobiliers. Gardez un œil sur les taux d’intérêt si vous avez effectué au préalable un prêt dans une banque. Ces taux changent et vous pourrez négocier une réduction de mensualités ou bien une réduction de la durée de remboursement. Ceci dit, vous devez revoir vos contrats d’assurance. Comparez les offres de diverses agences et renégociez le vôtre.

Jouez sur la qualité de vos possessions

Éviter les charges communes pour plusieurs locataires. En effet, préférez les systèmes individualisés. Si vous êtes propriétaire d’un immeuble, séparez toujours les sources d’énergie. Vous ne devez confondre en aucun cas un payement pour deux locataires différents. Vous devez aussi effectuer régulièrement des travaux de maintenance ou de rénovations afin de garder la valeur de vos biens. Vous pourrez à cet effet augmenter le tarif de votre location et vous susciterez en d’autres candidats l’envie de résider dans vos biens. Avec une déclaration, au réel, vous pourrez toujours déduire les montants des travaux à vos revenus pour créer un déficit foncier. Mettez le parking en location indépendamment du contrat de location de votre immeuble. Les mises en location de Parking n’entrent pas dans les calculs du plafond de loyer. Vous serez alors garantie d’avoir deux sources de revenus indépendantes. Enfin, optez toujours pour une location meublée ou au moins, la colocation. La location meublée a des tarifs supérieurs d’au moins 20% par rapport à la location nue. La colocation quant à elle permet d’avoir un rendement supérieur de 3% celui d’une location simple. La demande en colocation accroît de jour en jour, surtout avec la montée du nombre d’étudiants.